lunedì 18 novembre 2013

La neige et la glace

La toundra de mon cœur,   
L’empreigne de blancheur
Pour en ôter  toute rancœur
le doux hiver apaise ma colère
et je refuse d’être l’homme qui flanche
triste, triste j’accuse même la neige blanche
Comment oses tu peindre de blanc l’enfer ?
 
Chaque paysage est souvent chargé d’images
et chacune a son mystère et son message
La neige cette fois-ci est extraordinaire…
C’est un petit détail d’une saison quelconque
Demandez vous, mes chers amis, donc…
Combien il est facile de perdre une guerre ?

Et après la neige c’est le tour de la glace
et comme les marées hautes et basses
Il faux toujours réfléchir avant d’avancer
car Les cristaux ont leur magnétismes
Gloire a celui qui en crée son dynamisme,
duquel toujours, il faux recommencer



Nessun commento:

Posta un commento

Hamid Misk, scrittore.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cerca nel blog