giovedì 5 febbraio 2015

La neige tombe comme les météores

La neige tombe comme les météores
 
La neige tombe, tombe
et la plus douce des liqueurs,
est celle qu’on boit en douceur
Oh neige, n’arrives tu pas comme une colombe ?

Et savez vous combien elle est obscure !
Et triste cette vie en proie aux mirages,
et aux rêves et à milles mésaventures
N’est tu pas enchantée par ce nouveau paysage ?

Si beau, si enchanteur et si blanc
Comme je vœux que mon cœur soit,
conquis par une nouvelle légère foie… 
et enfin libéré par cet esclavage étiolant

Je regarde le ciel et mes pupilles,
sont envoutées par le scintillement des flocons
qui tantôt dansent, tantôt brillent,
comme des papillons dont le parfum est piquant

Le ciel est à présent devenu une grande arène,
un tableau dont la couleur blanche…
s’offre à l’homme en interminables tranches,
hosties d’un grand amour sans peine !

Dis oh neige que tu arrives comme une métaphore !
Maintenant que je sens ta belle voix et je sens
ton parfum qui brule comme une météore… 
Ma vie atteint un tournant bouleversant


Nessun commento:

Posta un commento

Hamid Misk, scrittore.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cerca nel blog