sabato 24 ottobre 2015

Mémoire à l’envers



Mémoire à l’envers

Que suis je sans mémoire?
Et sans repères et Phares
Ne suis pas comme un cimetière ?
Où sont ensevelis mes jours
De vie et d’amours !
De tristesse et de colère

Regardez donc ces colonnes
Où reposent mes automnes
Regardez donc mon visage…
N’est-il pas gai ?
Et drôlement intrigué,
et intriguant comme un nuage !

Je suis un Temple ouvert..
Voyez vous les colonnes de l’univers ?
Où c’est seulement moi à l’envers !
Dans le plus beau miroir
Où reflète toute ma mémoire

Du paradis à l’enfer

Nessun commento:

Posta un commento

Hamid Misk, scrittore.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cerca nel blog