lunedì 28 dicembre 2015

J’accuse du 28/12/15 sur le développement de la question du Sahara occidentale- Entre Comédie de l’art de l’U E et le machiavélisme…

Quand l'Union du Maghreb fu engendrée, 
Ce fut un jour éphémère
Et puis tout est allé à l’envers
La caravane s'est perdue, le rêve sabré...





Les institutions européennes continuent à se mêler du dossier du Sahara et à mettre le Maroc dans une situation très difficile et même explosive sur le plan interne et international, en soutenant clairement les positions indépendantistes du Polisario et de son allié l’Algérie. C’est dans ce nouveau et regrettable contexte que le Parlement européen a approuvé une résolution sur le Sahara occidental avec une majorité de 258 voix et  251 voix contre, qui a appelé à la nécessité de respecter les droits fondamentaux des citoyens sahraouis, en particulier la liberté d'association et la liberté d'opinion, d'expression et de réunion, ainsi que la libération des prisonniers politiques sahraouis,  et de permettre aux observateurs internationaux, membres du Parlement européen ou indépendants, à visiter les régions objet du contentieux. 

L’Europe vise indirectement, à travers cette nouvelle stratégie, orchestrée par ses institutions, de manière paradoxale et incompréhensible, à déstabiliser la région du Maghreb, et le seul pays arabe, resté jusqu’à présent épargné par les guerres et les bouleversements causé à la suite du « printemps arabe », qui est le Maroc. Si on fait un bilan en réévaluant tous les événements historiques qui ont caractérisés ce contentieux  depuis son éclatement jusqu’à nos jours et alors on ne peux ne pas être frappé par la haine, l’acharnement et la constance avec laquelle le gouvernement d’Alger a refusé d’admettre et de reconnaitre que ce territoire est marocain et a investi tant de ressources et d’efforts contre le peuple marocain en finançant et en armant le Polisario. La même observation se fait qu’on examine les positions et l’attitude du gouvernement de Madrid à l’égard du Sahara : bien que les espagnoles sont distincts et divers des frères- ennemis algériens, de par l’histoire, la religion, la langue et les intérêts géopolitiques, le gouvernement de Madrid reste hostile à l’annexion du Sahara occidental par le Maroc, qu’il s’agisse de la gauche ou de la droite politique au pouvoir, tous sont d’accord : les Sahraouis ont droit à l’autodétermination et à créer leur République!  Et alors je leur ferai remarquer : tandis qu’ils soutiennent la création d’une République sahraoui au Sud du Madrid, ils refusent l’auto-détermination du peuple catalan : c’est une grande contradiction ! Mais le problème ne se pose pas ici. Le problème c’est que, comme a noté feu Sa majesté Hassan II : "le principe de l’auto-détermination ne dois pas diviser, et être un prétexte pour diviser les peuples, comme moi je dirais, mais doit avoir un valence et un rôle unificateur". C’est ce que les généraux algériens refusent parce qu’il n’ont pas de pitié ni pour le peuple algérien né d’ailleurs pour celui marocain. L’Europe et ses institutions, à travers cette nouvelle stratégie machiavélique, veut faire exploser la région du Maghreb et la partie plus saine, plus stable et je dirai plus démocratique du monde arabo-musulman. Il est arriver le temps que cette Europe qui a une grande responsabilité historique dans ce conflit cesse d'être injuste et ingrate envers le peuple marocain et aide clairement à trouver une solution équitable et pacifique pour metter fin à ce contentieux; telle solution  ne peut être , à notre avis, que celle d'une large autonomie que le Maroc a proposé aux sahraouis.

Nessun commento:

Posta un commento

Hamid Misk, scrittore.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Cerca nel blog